Le Clan des Peaux Vertes

Guilde de Mountyhall
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  MHMH  

Partagez | 
 

 [Second Age] - La Disparition des Peaux Vertes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkan
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3836
Age : 40
Guilde : Patriarche Peaux Vertes
Date d'inscription : 12/02/2005


Race: Durakuir
Niveau:
35/62  (35/62)

MessageSujet: [Second Age] - La Disparition des Peaux Vertes   Dim 20 Nov - 23:28

En ce beau matin de 22° jour du Phoenix du 5° cycle après Ragnarok l’Orbe décida d’elle-même qu’il était temps de révéler un pan entier de l’histoire du Clan. A peine Arkan entra t’il dans la petite pièce coffre-fort réservée au stockage de cette seule orbe (enfin il y avait bien aussi les fonds monétaire du Clan et quelques objets magiques mais c’était pas Fort de K’NõcksX non plus) qu’elle agrippa son esprit aussi sûrement qu’une serre d’abishaii une tête de trollinet (2 mouches.... poid-plume… venin, baffe, re-baffe…t’es mort, emballé c’est pesé …. Ohhhh soleil….. arghhhhh etc..etc…).
Bref le Fondateur se sentit appelé par la relique de façon pressante et il n’hésita pas à se plonger dans sa contemplation (en plus il avait rien de mieux à foutre de la semaine voire du mois …).

Après quelques clignotements un petit être ressemblant à un petit lézard apparut dans sa vision et commença à s’adresser à lui sur le ton du professeur de Bïõ-Lõg°y°é expliquant la reproduction asexué des limaces à un parterre de pâquerettes.

<<
Avant de débuter cette histoire il est bon de vous donner 2 informations très importantes.

Tout d’abord le lieu et l’époque du récit.
Le lieu……… on ne le connaît pas…… l’époque non plus d’ailleurs……. Enfin pas avec précisions du moins, c'est-à-dire pas grand-chose…. Ou si peu….presque qu’dalle même….

Cela se passe bien longtemps avant l’apparition des dieux, certainement durant la période du Néotrollitique.
Une époque ou les trolls ressemblent plus à des gobs anémiques, scrofuleux et bubonique de surcroît qu’à ce qu’ils sont devenus de nos jours.
Une époque ou la vie était calme, où la race trolle n’était qu’une, sans distinctions de capacités particulières, ù la durée de vie était optimale, où les jours coulaient aussi calmement que la sève dans les arbres, sans intrigues, magies ou autres….

Du jour de sa naissance à celui de sa mort, le pseudo troll était fait pour procréer (un peu), manger (beaucoup), boire (à la folie) et taper (passionnément ou très beaucoup beaucoup).

Si le lieu exact n’est pas connu, certaines indications (qui arriveront plus tard dans le récits, je ne vais pas vous gâcher le plaisir cher lecteur assidus que vous êtes) laissent entrevoir que la géographie de l’environnement était bien différente de ce que nous connaissons. En effet (chose inimaginable aujourd’hui) une grande mer (au moins 20 cavernes) voyait sa grève positionnée très près de notre lieu de récit.
Par d’autres sources postérieures nous apprendrons que cela se situe un peu plus loin que les contrées visitées par le Sombre du temps de son apparition.

Seconde chose importante à vous dire : le protagoniste principal (aussi celui qui aura le plus petit rôle). Son nom de naissance est….. en fait non on le connaît pas mais sachez qu’il avait comme sobriquet : Ah-Màïkelk’Hõn.
Son ascendance nous est inconnue, personne ne l’ayant jamais reconnu (à 24 mouches il pensait toujours être né d’un choux-fleurs vert, ce qui vu sa tronche aurait très bien pu convenir). Disons qu’il n’était pas le plus… hum…. fut fut des trolls, voire même le moins, si pas le plus con (soyons franc). A ce propos vous aurez compris que ce qu’il croyais être son nom était en fait ce qu’il entendait le plus souvent à son propos (« Ah mais quel con » pour les abrut…. Heuuuuu, pour ceux qui n’ont pas fait le rapprochement).

Pourtant il n’était pas bien méchant, c’est juste que son mode de fonctionnement était plus proche de celui d’un Gnu effrayé du moins 7ème cercle cul de jatte-borgne à l’œil perçant-aveugle et sans yeux, que de celui du troll.


VOIX OFF : C’est bon là ? Tu peux la commencer ton histoire ? On a pas la journée non plus, c’est que ça coûte d’illuminer cette boule magique aussi et les accus rechargeables c’est par pour demain la découverte hein….

Bon bon ok mais je reste d’avis que ce sont les petits détails qui font toute la grandeur d’une histoire moi…

VOIX OFF : Attend que je te taille en dés et en détails on verra si t’a la même grandeur …

Ok ok allons-y >>

Sur quoi le petit scientifique bigleux appuya sur le bouton d’une petite manette, ce qui fit apparaître un écran plasma 10-gitales (et non 10-gitanes qui est un ancien modèle). Il poussa ensuite sur le bouton « course » du Vie-des-Hauts et après l’écran publicitaire (« Élégànt tõût lé témps, Jén’Hépï tõût lé témps àûssï ! » ) l’image floue d’un drôle de troll apparu à l’écran…….



……..

« T’S’un Ami !!! T’s’un ami !! Ca arrifffe. Viiiite tous les gens, taillons fissa, T’s’un Ami qui rapplique à nous-mêmes, viiiite, fissa fissa ….. »

Le Troll, hurlant sans arrêt la même litanie, traversa le campement de part en part sans s’arrêter (ni de courir, ni de hurler). Personne ne le revit jamais (on vous avait prévenu que ce sera court pourtant). Tout le monde ayant été alerté par les cris se retrouvait maintenant amassé sur ce qui faisait office de place publique, les regards tantôt interrogatifs, tantôt sceptique, tracassés, voire même vitreux. Au total 86 trolls (le nombre total étant de 88 moins celui qui était maintenant toujours en train de cavaler dans les montagnes…. Gné ? L’en manque encore un ? Et alors ? J’sais pas compter donc moi ça me dérange pas) :

- C’qui l’a dit ? demanda l’un (soir le 74, soit le 73… étant jumeaux c’est dur à dire)
- Pourkoi ki krie komme ça le dés raté ? dit un autre
- Qui qu’c’était d’abord ? J’fosais popo j’o po vu, rencherit un 3ème.
- Devine triple buse, t’a pas reconnu la voix de crécelle rouillée ? rétorqua quelqu’un qui aurait mieux fait de se taire.
- Non sinon j’orais pas demandé tête de cogné de pelle ronde.
- Ah oui, j’aurai mieux fait de me taire, enfin si tu veux, c’était Ah-Màïkélk’Hõn ….
- Ohhhhh l’idiot du village…. Et c’est lui qui vous met dans tous ces états ? Vous écoutez ce qu’il dit ?
- Bein c’t’a dire qu’on a pas eu le choix, en fait c’pas c’quil a dit qui compte vraiment. Mais il avait sa drôle de façon d’articuler, tu sais celle de quand il a peur.
- Tu me rappelle comment les carnosaures l’ont surnommé s’teu’plai ?
- Oui bien sur « Groaouuurr groummmrrrrrr gnarff grouaarrrrrrrr miam miam slurps »
- Heu….. dis tu pense aux lecteurs là ? Eux ils causent pas le dialecte carnosaurien comme nous, tu pourrais la refaire en langue commune ?
- « L’inconscient tellement con qu’il n’aurait pas peur dans la bouche d’un carnosaure géant affamé un soir de clair de lune etc..etc… »
- Oui donc c’est bien lui qui est en train de vous mettre dans tous vos états, merci tu me rassure…..


A cet instant précis du palabre intellectuel, un trollinet nouveau-né (ou avec un nouveau nez ? je sais plus trop…) s’approcha du groupe principal en levant le doigt :

- Moi ze zait ze qu’il a dit le frappadingue martelé des 6-boulos, il a dit : « C’t’un ami, c’t’un ami. Ca arrive, vite les gens taillons fissa. C’t’un ami qui rapplique vers nous-mêmes. Vite fissa fissa. »

(***Nouveau regards échangés entre tout le monde***)
(***Regards qui précédèrent une vague de soulagement général***)

- Pffffffffff
- Pfffffffffff
- re Pfffffffffff
- C’tait que ça !
- Ahhh, c’pas bien grave alors !
- Wouéééé d’la visite amicale…
- Mais alors ? S’il a mentionné le fait de « tailler fissa » ce s’rait qu’il soit partit chercher des minerais dans la montagne ? P’t’être pas si con qu’ça l’idiot….
- Oui sûrement même et si on ajoute les pierres précieuses à sa vitesse ce s’rait pas étonnant qu’les visiteurs soient des huiles di monde extérieur, p’têtre bien une princesse même ! Ca aime les bijoux les princesses ….


(*** Regards emplit de fierté de l’assistance***)

- Oulàlà une famille royale qui vient nous v’sister nous le Clan des verts ! Faut pas avoir l’air aussi benêts que d’hab hein tous ? Faut en j’ter un max ! Les guerriers, lustrez vos armures, les autres …. Oh y’a pas d’autres c’est vrai. Enfin les autres enlevez la poussière sous vos pieds….

C’est ainsi que 86 membres du Clan des Peaux Vertes se retrouvèrent de part et d’autres de l’entrée principale du campement Le plus élégamment vêtu possible e un grand sourire aux lèvres (pour ceux ayant encore des dents, au moins 2 …. Ce qui fait peu je vous le concède).

- Il en met du temps à r’venir Màïkélk….
- Oué vrai ça….
- Et puis il venait pas du côté du ch’min quand il est passé….
- Vrai aussi ça…
- Et aussi d’puis kand k’on a des gens ki konaissent not’ camp ?
- Bein c’est bête ta question, on connaît personne….
- Ca aussi c’est vrai…
- Dites….. j’ai comme un doute subitement…..on se seraient pas trompés par hasard ?
- Oui vrai ça ! On a merdouillé pour sûr….
- Comme tu sais ça toi ?
- Parce que Ah-Màïkélk’Hõn venait du côté d’la grande mer et que maintenant c’est elle qui vient à nous….


Tous se tournèrent pour suivre le regard de plus en plus affolé du dernier troll à avoir parlé. Juste à temps pour voir arriver une immense vague d’eau qui allait les frapper de plein front.

- Ca c’est sur on à merdouillé….. >>

L’orbe émit de nouveaux quelques clignotements lumineux avant de laisser place au troll à lunettes qui avait généré ce petit extrait historique animé.



- Hé oui voilà ce qui marqua la grande fin de des Peaux Vertes, aberrant n’est-il pas ? Enfin pour cette fois là uniquement parce qu’il y a eu avant ça toute une série d’événements naturels ayant mit fin à des Clan Vert prédécesseurs (cataclysme, tremblement de sous terre, invasion monstresques, etc…). Mais ces Clans étant souvent composés d’un ou 2 individus nous jugerons donc qu’il s’agit là de quantité négligeable à oublier au plus vite.

Est-ce ainsi que tout se termine ? Non évidemment. Peut-être un jour apprendrez-vous ce qu’il est advenu de Ah-Màïkélk’Hõn, voire même du troll mystère jamais prit en compte dans ce récit. Tellement de choses sont encore à expliciter….. mais comme je me suis fais tanner en coulisse pour abréger et laisser l’Orbe se recharger je m’en vais te laisser, toi Arkan (en cas ou tu l’aurais oublier parce qu’avec ta tête de saumon frit actuelle je ne suis pas certain que tu sache encore où tu vis) à tes occupations de la journée. A la prochaine donc.

Ah juste une petite chose encore, je suis l’interlocuteur que notre vénérée Orbe a décidé d’envoyer par facilité de dialogue. Tu peux m’appeler Professeur Vertzer (Ahhhh l'cas Vertzer) ou le Génie Vert. Fin de retransmission.


Sur quoi la pièce retomba dans ce qui semblait être un crépuscule après l’éclatante lumière diffusée par l’Orbe. Sur quoi Arkan regarda autour de lui d’un air éberlué. Sur quoi il retourna dormir profondément. Sur quoi un rat garou sortit de sa cachette pour profiter du sommeil de l’habitant afin de ronger un peu plus ses jambières, sur quoi …. Mais ça c’est une autre histoire….

Apparté :
Vous avez toujours voulu savoir à quoi ressemblait Vertzer ?
- Ahhh l'cas Vertzer à la pêche
.... Non mais cette représentation n'est pas la plus représentative de ma personne, je suis plus grand d'au moins 1/2 pouce... et puis j'ai moins de bide depuis que j'ai arrêté le Calvok frelatté..... oh et puis j'm'en cogne z'êtes que des trolls moi j'vis dans une boule magique après tout....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Second Age] - La Disparition des Peaux Vertes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Galerie de brom] Mes peaux vertes !!!!
» forum ogres et peaux vertes
» Mes premières peaux vertes
» Epic Day - Invasion Xenos aux Astartes Dijonnais.
» L'empire peaux vertes contre-attaque!! VS O&G 1500pts amical

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Peaux Vertes :: .: Campement Intérieur :. :: [RP] - Lés Cõmptés Héûrés-
Sauter vers: